mardi 24 avril 2018

Poulets grillés

Résumé : 

Lorsque le divisionnaire Buron décide de faire briller les statistiques du 36, il regroupe dans une brigade dont il confie le commandement à la commissaire Anne Capestan, reine notoire de la bavure, tout ce que la police judiciaire compte d’alcoolos, d’homos, de porte-poisse, d’écrivains, de crétins... Pour élucider des affaires classées.
Mais voilà, Capestan aime enquêter, travailler en équipe et, surtout, contrarier sa hiérarchie...
Cette comédie policière au ton enlevé et plein d’humour est un premier roman aux personnages bien campés mais si originaux et attachants qu’on meurt d’envie de les retrouver.

Mon avis : 

Poulets grillés est un des titres que j’avais noté lors d’une rencontre du bookclub auquel je participe. Je ne serai sans doute jamais allé vers ce titre par moi-même et c’est dommage car je serai passée à côté d’une très bonne lecture.

On fait la connaissance de la commissaire Anne Capestan, qui attend une sanction disciplinaire après avoir tiré sur un homme. Cette sanction tombe plus vite que prévue puisqu’elle est mise au placard. En effet, on lui confie la tête d’une équipe de bras-cassés, des policiers irrécupérables, alcooliques, ripoux… « Un placard. Tout simplement. Très grand modèle. Une poubelle, plutôt. Une unité de répudiés, la poulaille honteuse du département, tous unis dans une benne à ordures. Et elle était la cerise sur le radeau, la chef. » Mais Anne ne se laisse pas démonter et elle est prête à prouver à tous que son équipe peut résoudre des enquêtes.

C’est drôle, bien écrit, avec des personnages très attachants alors forcément on passe un excellent moment. Anne est un personnage centrale, une patronne comme on en voudrait tous : déterminée et solidaire avec son équipe. Eva m’a fait énormément rire, elle a une répartie comme pas deux et c’est sans contexte mon personnage favori :
« - Et toi, Eva, de la famille ?
- Oui. Un chien et un fils. Mais des deux, c'est encore le chien qui téléphone le plus souvent [...]
»
Et puis il y a tous les autres de la brigade qui sont tous aussi touchant :
« Torrez revint à son volant. Il tergiversa quelques secondes avant de confesser :
- Vous savez, le poste du répudié, je l'occupe depuis des années. Sauf qu'avant j'étais seul, maintenant on est une brigade. Pour moi, c'est plutôt un progrès.
»

Coté intrigue, on n’est pas en reste car j’ai trouvé l’intrigue policière vraiment bien menée et passionnante. Et puis j’aime toujours les cold case, les enquêtes qu’il faut reprendre après plusieurs années et qui sont non élucidées. Bref, je suis conquise et il me tarde de découvrir le tome deux.

Lu dans le cadre des challenges : 
- Les dames en noir (2018)
- ABC policier / thriller 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire