dimanche 19 août 2018

Outlander, tome 04 : Les tambours de l'automne

Résumé : 

Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l'unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n'a qu'une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce "cercle des fées" qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l'anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu'enfin, dans la paix, tous les Fraser répondent d'une seule voix à l'appel de leur clan.

Mon avis : 

J’attendais de lire ce quatrième tome avec impatience et je ne suis absolument pas déçue. Bien au contraire, je l’ai dévoré. On y retrouve Claire et Jamie aux États-Unis ou ils vont reconstruire leur vie. Les grands espaces, les indiens d’Amérique, les premières colonies, l’esclavage et l’approche de la guerre de sécession : c’est une période de l’histoire que j’ai toujours beaucoup aimé et j’ai pris plaisir à redécouvrir tous ça au sein de l’intrigue. 

Mais surtout le moment que j’attendais vraiment est enfin arrivé : la rencontre entre Jamie et sa fille Brianna. Roger est de la partie également et je dois dire que leurs trois caractères écossais font des scènes plutôt cocasses. Claire, quand à elle, est toujours fidèle a elle-même : une femme forte, indépendante et comme toujours elle m’impressionne par sa capacité d’adaptation.
"- J’ai dit que tu vivrais ici en tant que son mari. Mais si tu la touches contre son gré, je t’arrache le cœur et le donne aux cochons. Tu m’as bien compris ?
Roger baissa les yeux vers la lame, et scruta Jamie dans le blanc des yeux.
- Vous croyez que je prendrais une femme contre son gré ?
C’était une question étrange, dans la mesure où Jamie l’avait déjà tabassé en se fondant précisément sur cette opinion erronée. Roger posa la main sur celle de Jamie et la poussa violemment, planta la pointe de la lame dans le bois de la table.
Jamie rengaina son arme et courut derrière lui.
Brianna me lança un regard désemparé.
- Qu’est-ce qu’il va fai…
Elle fut interrompue par un bruit sourd contre le mur extérieur, suivi d’un grognement de douleur et de la voix mâle de Jamie, éructant en gaélique :
- Si tu la maltraites, je te couperai les couilles et te les ferai bouffer !
Je lançai un regarde vers Brianna. Manifestement, elle avait appris suffisamment de gaélique pour apprécier le style de son père. Elle ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit.
Il y eut un bref bruit de lutte à l’extérieur, suivi d’un second coup, que j’interprétai comme celui d’une crane heurtant une pile de bois.
Roger n’avait pas la rage froide de Jamie, mais sa voix vibrait de sincérité :
- Si tu lèves la mais encore une fois sur moi, espèce de vieux con, je te tranche ta tête d’enfoiré et je te la fourre dans le cul, d’où elle n’aurait jamais dû sortir !
Un silence perplexe s’installa, puis un bruit de pas s’éloigna.
Quelques instants plus tard, Jamie émit un grognement tout écossais et partit de son côté.
Brianna leva des yeux médusés vers moi.
- Ce n’est rien, lui assurai-je. Juste une surcharge de testostérone.
- Tu as un remède contre ça ?
La commissure de ses lèvres tremblait, mais je n’aurai su dire si elle réprimait une envie de rire ou une crise de nerfs.
- L’excès de testostérone a deux effets, dis-je enfin. L’un d’entre eux est ce qui les incite à s’entre-tuer.
- Je vois. Et l’autre ?
Nous échangeâmes un regard entendu.
- Je m’occupe de ton père, répondis-je. Quand à Roger, ça dépend de toi.
"

Une nouvelle intrigue vient s’ajoutait, la découverte d’un crane avec un plombage dans une dent et d’une nouvelle porte pour passer dans le passé / futur. Je suis curieuse d’en connaitre davantage et je pense qu’on en saura plus dans les tomes à venir qu’il me tarde de découvrir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire