lundi 25 juin 2018

Outlander, tome 3 : Le Voyage

Résumé : 

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l'éternel ennemi anglais, Claire Randall n'est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu'elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu'il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d'émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l'impossible : retrouver Jamie.

Mon avis : 



Voilà le pavé avec lequel j'ai passé mon week-end : 1013 pages dévoré en 48h c'est vous dire si j'ai aimé cette lecture ! J'ai retrouvé avec plaisir Claire et Jamie. J'avais adoré la saison 3 à la télévision et le livre est tout aussi génial !

Après la séparation à Culloden, on découvre les vies de Claire et de Jamie sur vingt ans. Jamie a passé plusieurs années cachés dans une grotte, puis en prison avant d'être libéré et travaillé comme palefrenier. Claire, a retrouvé Franck, a élevé Brianna et est devenue chirurgien. Puis à la mort de Franck, Claire et Brianna reviennent en Écosse et avec l'aide de Roger, entreprenne des recherches pour retrouver Jamie. Quand Claire apprend qu'il n'est pas mort, elle décide de tout tenter pour le retrouver. C'est à Édimbourg que tout commence....

Ah les retrouvailles tant attendues : déjà cette scène m'avait fait versé ma petite larme à la télévision et elle est tout aussi touchante a la lecture. On suit les aventures du couple à travers l’Écosse, puis sur le bateau en direction des caraïbes et enfin cette fin nous promet bien des intrigues aux États-Unis que j'ai hâte de lire.

Jamie et Claire sont toujours aussi touchants et attachants. 
Claire est déterminée, a une capacité à s'adapter incroyable et est une forte tête. "Tous les médecins détestent perdre un patient. La mort est l’ennemi, et lorsqu’un être sur lequel on veillait vous est arrache par les serres de l’ange noir, c’est comme une défaite sur soi-même. On est pris d’un sentiment de rage et d’impuissance qui va au-delà de la perte d’un être cher et de l’horreur de la fatalité. J’avais perdu vingt-trois hommes depuis l’aube. Elias n’avait été que le premier d’entre eux.
Plusieurs étaient morts pendant que j’épongeais leur corps ou que je leur tenais la main. D’autres étaient morts seuls dans leur hamac, sans même le réconfort d’une dernière caresse, d’un dernier regard de tendresse, parce que je n’en avais pas eu le temps. Je croyais m’être résignée à la dure réalité de cette époque, mais de voir un jeune marin se tordre de douleur entre mes bras tout en sachant qu’une simple injection de pénicilline airait pu le sauver rongeait mon âme
."
Jamie lui est courageux, drôle et je pense que toutes les lectrices succombent à son charme. Les personnages secondaires ne sont pas en reste : Brianna et Roger sont un peu rapidement tombés amoureux (mais bon pourquoi pas !) mais forment un très beau couple et j'espère vite les retrouver. 
"- Volontiers, mais pas avant d'avoir diné. J'ai une faim de loup !
Brianna se haussa sur la pointe des pieds, humant l'air qui venait de la cuisine.
- Qu'est-ce qu'il y a ce soir ? Du haggis ?
- Du haggis ? s'exclama Fiona. Non, mais je rêve ! Il n'y a vraiment qu'une Sassenach pour vouloir manger du haggis au printemps ! On n'en mange qu'a l'automne, quand on tue les moutons.
- Ah, je suis une Sassenach ? demande Brianna d'un air ravi.
- Pour ça, oui ! Une vraie dinde de Sassenach. Mais je vous aime bien quand même.
"
J'aime aussi beaucoup Jenny et son franc-parler ou encore le personnage de Fergus. Bref, vivement que je me plonge dans le tome 4 !
Lu dans le cadre des challenges :
- ABC 2018
- Des pavés sur la plage 2018


Aucun commentaire:

Publier un commentaire