samedi 9 juin 2018

Neshov, tome 1 : La terre des mensonges

Résumé : 

Après la mort de leur mère, trois frères que tout sépare se retrouvent dans la ferme familiale. Tor, l'aîné, se consacre à l'élevage de porcs, Margido dirige une entreprise de pompes funèbres et Erlend est décorateur de vitrines à Copenhague. Les retrouvailles s'annoncent mouvementées : la tension atteint son paroxysme lorsque la question de l'héritage amène le père de famille à révéler un terrible secret. Anne B. Ragde décrit les relations ambiguës entre les trois frères avec un talent remarquable et signe un roman passionnant à l'humour grinçant.

Mon avis : 

Je voulais découvrir la saga des Neshov depuis très longtemps et ça y’est j’ai enfin franchi le cap avec la lecture du tome un qui est très prometteur pour la suite.

La matriarche se meurt et c’est l’occasion de réunir la famille ou ce qu’il en reste car chez les Neshov on n’est pas très soudés. La vielle femme laisse derrière elle : un mari un peu simplet (qui de par la révélation finale n’est pas si bête que ça), trois fils, Tor qui a repris l’exploitation agricole et qui n’a jamais tenue tête à sa même, Margido, le croque-mort célibataire et aigri et Erlend qui a quitté la Norvège depuis plus de vingt ans. Enfin, il y a la petite fille que Tor a eue dans sa jeunesse. Bref tout ce beau monde va se retrouver au chevet de la grand-mère. C’est l’occasion d’évacuer les rancunes et de se dire les choses une bonne fois pour toute et surtout de lever le voile sur certains secrets de famille que l’on croyait bien enfouis.

J’ai beaucoup aimé retrouver l’auteure que j’avais déjà lu avec Je ferai de toi un homme heureux. Si le livre parait un peu décousu au départ : chaque personnage a le droit à un chapitre entier et étant tous différents, on a du mal à faire le lien entre eux, très vite les pièces du puzzle s’assemblent et l’on s’attache à cette famille hors du commun.

J’ai apprécié les personnages de Tor et Erlend. Ils sont à l’opposé l’un de l’autre qu’on se demande presque comment ils peuvent être frères. Tor est touchant, il m’a ému dans sa relation complexe avec les femmes : il n’a jamais dit non à sa mère et aujourd’hui, il essaie de tisser des liens avec sa fille. Erlend, lui est complément excentrique et m’a beaucoup fait rire. Son histoire d’amour est aussi très jolie. Margido m’a laissé indifférente et j’espère en découvrir un peu plus sur lui dans les prochains tomes pour pouvoir me faire une idée plus concrète.

Vous l’aurez compris je ne regrette pas cette découverte et je devrais vite dévorer les tomes suivants.

Lu dans le cadre des challenges : 
- Le temps à l'envers (2017/1900) 
- ABC 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire