lundi 29 février 2016

La Trilogie Victorienne, tome 1 : La Carte du temps

Résumé : 


A Londres, en 1896, l’agence de voyages dans le temps Murray propose au public « las de voyager dans l’espace » de voyager « dans la quatrième dimension », précisément en l’an 2000. L’écrivain H G Wells, auteur de La Machine à remonter le temps, doute pourtant de la réalité d’un tel voyage, car il pense qu’on ne peut pas changer le passé. Andrew Harrington, jeune homme de bonne famille éperdument amoureux de Marie Kelly, la dernière prostituée assassinée par le sinistre Jack l’Éventreur, voit là une façon d’éviter ce crime odieux et se lance dans l’aventure, tandis que la jeune Claire se rêve un avenir passionné et échange de son côté une correspondance avec Derek, un homme du XXe siècle...

 Mon avis : 


La carte du temps est le premier tome de la trilogie victorienne, écrite par l'auteur espagnol Félix J. Palma, et je dois dire que celui-ci est très prometteur. C'est un chouette pavé de 730 pages (et oui rien que ça !) qui nous entraîne à la fin du XIXème siècle.

Le roman se compose en trois partie bien distinctes :
Dans la première partie on rencontre Andrew, fou amoureux d'une prostituée assassinée par Jack l’Éventreur. Bien des années plus tard, toujours rempli de chagrin, il décide de se donner la mort. Mais son cousin arrive a le convaincre de voyager dans le passé et d'aller sauver la vie de son amoureuse et bien sur de tuer le terrible assassin.
C'est à mon avis la partie la plus passionnante.... Dotant que cette partie se termine par une incroyable chute de la part de l'auteur.

Dans une seconde partie, on fait la connaissance de Claire, qui elle voyage dans l'avenir et se retrouve en mai 2000 pour assister a la bataille finale entre les hommes et les automates. S'ensuit une correspondance passionnée entre les deux tourtereaux. Si le début est un peu laborieux, notamment les scènes de batailles qui peuvent s'étendent un peu trop a mon goût, la suite vaut vraiment la peine.

Enfin la troisième partie arrive et le célèbre auteur H G Wells en devient le personnages principal. Il était pourtant bien présent dans les deux parties précédentes mais il se retrouve au centre de l'attention ainsi que deux de ses collègues : Bram Stocker et Henry James. Le début de cette dernière partie est pleine de suspense mais j'ai trouvé la fin un peu longue.... C'est sans doute normal après 700 pages....

En tout cas c'est un premier tome excellent. J'ai les deux tomes suivants dans ma PAL (dommage qu'ils n'ai jamais été traduits en français) et ils ne devraient pas y rester très longtemps. L'écriture de l'auteur est également à saluer car elle est très poétique, pleine de style et donne du rythme au roman.

Lu dans le cadre des challenges :
- ABC 2016
- Pavés 2015-2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire