samedi 7 juin 2014

Harry Potter, tome 6 : le prince de sang-mêlé

Résumé :

Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ? 

C'est avec un mélange d'humour et d'art du suspense incomparable que J.K. Rowling révèle dans ce sixième tome l'extraordinaire complexité de l'univers qu'elle a créé, et qu'elle met en place tous les ressorts du dénouement.



Mon Avis :


Il y a quelques mois, j'avais achevé le tome 5 que j'avais vraiment adoré. Et puis cette semaine souffrant d'une panne de lecture, je me suis lancée dans la suite des aventures du plus célèbres des sorciers. C'était pour moi une véritable surprise car je ne savais absolument pas a quoi m'attendre puisque je n'ai pas vu les films et je ne veux pas lire de critiques de peur de découvrir des éléments de l'intrigue....

J'ai adoré encore ce tome, l'intrigue m'a tenu en haleine. J'ai beaucoup aimé la complicité entre Harry et Dumbledore, me posant sans cesse des questions pour découvrir l'identité de ce fameux prince de sang mêlé (et comme toujours moi l'enquêtrice médiocre, j'ai pensé à tout le monde sauf à la personne  concernée). Et puis on y découvre un peu plus sur Voldemort alors forcément c'est toujours intéressant. Bref rien a redire, sauf bien sur saluer le talent de JK Rowling encore une fois.

Par contre je suis extrêmement déçue par cette fin, non comment elle a pu faire ça ? Je ne veux pas en dire de trop pour les lecteurs qui comme moi découvre Harry Potter tardivement, mais je suis encore sous le choc. Faire mourir un personnage principal et important (en plus assassiné par mon personnage favori) je n'en revient toujours pas.... J'ai vraiment peur de commencer le tome 7 que je réserve pour mes vacances en novembre (et les 16h de voyage qui m'attendent).
Dommage que ces dernières pages finissent si mal, car c'est un tome très riche en rebondissement. Je ne vous en dis pas plus, courez vite le (re)découvrir. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire