dimanche 9 octobre 2016

Une irrépressible et coupable passion

Résumé : 


Ruth Snyder, voluptueuse, téméraire mais imprudente, veut se débarrasser d'Albert, son mari, violent et dénué d'amour. Pour arriver à ses fins, elle séduit Judd Gray, petit représentant en lingerie féminine rencontré dans un boui-boui de Manhattan. Le roman relate ce crime sanglant qui a scandalisé l'Amérique en 1927, puisant dans les minutes de l'audience, les récits des meurtriers et la presse.

Mon avis : 

J'ai ce roman dans ma PAL depuis très longtemps et je me suis enfin décidée a l'en sortir pour un challenge. Ron Hansen se base sur un fait-divers des années 20 pour reconstituer l'histoire de Ruth Snyder qui assassinat son mari avec l'aide de son amant Henry Judd Gray. Ici, on connaît déjà la fin mais c'est l'occasion de découvrir l'histoire des deux protagonistes et de se poser la question : comment en sont-ils arriver la ?

On découvre deux personnages complexes qui se rencontrent et commence par s'aimer. Leur relation est destructrice, charnelle et dominatrice. En refermant, ce livre, je suis reste perplexe sur la santé mentale de Ruth. Quand a Henry, je me demande toujours comment il a pu être entraîné dans cette histoire. "Je suis habité par deux êtres différents, Ruth. L'un s'efforce d'avoir une vie normale, mais il en est complètement incapable, tandis que l'autre aspire au bizarre, à l'interdit et exerce un ascendant grandissant sur moi. Je suis une épave. Je cherche ma veste partout, puis je m'aperçois que je l'ai sur le dos. J'ouvre les robinets de la baignoire, puis j'oublie et j'inonde par terre. J'ai l'impression d'être dans le coma."

Si le début est un peu long a se mettre en place, très vite le lecteur est pris par le suspense. On découvre avec minutie comment ils ont planifié le meurtre mais le plus passionnant est sans aucun doute le récit du procès. "Il y a quelque chose d'anormal chez toute personne qui commet un meurtre. Laissez de côté la psychologie. Tenez-vous en à la loi."

Il y a tout de même quelque chose de dérangeant dans ce roman car on se sent forcement voyeur. On épie Ruth et Henry lors de leur ébats sexuels, lors de l'exécution de leur plan sordide mais surtout l'auteur ne nous épargne aucun détails de leur exécution sur la chaise électrique. On en ressort forcement assez chamboulés.
"Trois des aliénistes prirent des notes, tandis que le Dr Thomas Cusack relançait :
- Mais qu'est-ce qui vous intéresse ou vous excite chez le sexe opposé ?
Judd détourna le regard et garda le silence, ruminant si longtemps la question que les médecins eurent des doutes sur sa sincérité quand il finit par lâcher :
- Je ne suis pas tant attiré chez les femmes par leur beauté ou leurs simples appas que par leur élégance et leur intelligence.
L'un des médecins nota sur son bloc : "Efféminé ?" Et un autre, en dessous : "Menteur".
"

C'est la première fois que je rencontre l'auteur, Ron Hansen, et je dois dire que j'ai été conquise par son style et son écriture. Deux autres de ses romans attendent dans ma PAL et je prendrais plaisir a le retrouver prochainement.

Lu dans le cadre du challenge :
- ABC 2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire