jeudi 28 avril 2016

Les amants de la mer Rouge

Résumé : 


« Je t'écris en secret. Personne d'autre qu'Allah et moi n'est au courant. Je voulais juste te dire que je t'aime. »

Nasser, jeune Érythréen réfugié en Arabie Saoudite, reçoit un jour un mot d'amour d'une inconnue. C'est le début d'une passion interdite, dans un pays où règnent la tyrannie religieuse et une justice brutale.

Mon avis : 


Les amants de la mer rouge surfe sur la vague des romans d'amour impossible, de deux êtres qui s'aiment mais qui ne peuvent pas être ensemble. Mais là où est l'originalité, c'est qu'ici, c'est la religion et l’état totalitaire qui les en empêche.

Nasser a quitté Érythrée quand il était enfant et s'est installé en Arabie Saoudite, chez son oncle. Il découvre un pays plein de richesses, mais où il n'y a aucune liberté.

La religion domine tout et les hommes n'ont aucune liberté : interdiction de fumer, boire de l'alcool, d’écouter de la musique, de jouer au foot.... Ils doivent lire le Coran et prier. Vous imaginez bien que dans une société comme celle-ci, forcement les femmes ont encore moins de droits. Elles doivent sortir voilées entièrement, ne doivent fréquenter ou parler aucun homme, utilise d'autres entrées dans les bâtiments.....

Un peu par hasard, Nasser va recevoir un petit billet doux d'une jeune femme, premier échange d'une longue série. Difficile de s'aimer dans un pays comme celui-ci et pourtant, au péril de leur vie, ils vont y parvenir. C'est une jolie histoire, parfois difficile, et pourtant on est forcement touché. C'est aussi un témoignage sur la vie des gens sous une tyrannie religieuse.
Lu dans le cadre du challenge :
- Le tour du monde en huit ans

Aucun commentaire:

Publier un commentaire