vendredi 2 mai 2014

Doggy Bag, tome 1


Résumé : 


Marc et David Sollens, la quarantaine sexy, ont tout pour être heureux. A la tête d'un florissant garage de voitures de luxe, leur vie s'écoule avec ses faiblesses, ses accélérations, ses rencontres d'un soir, ses passions et ses tracas. Vingt ans plus tôt, ils faillirent pourtant s'entre-tuer pour une jeune femme, Edith, qui disparut comme elle était venue. Les plaies furent pansées et nos deux frères enterrèrent la hache de guerre. Mais par un beau matin, la belle pointa de nouveau le bout de son nez.

Mon avis : 



J'avais déjà croisé cette série plusieurs fois auparavant en boutique ou encore a la bibliothèque et enfin je me suis lancée dans la lecture du premier tome.

Et honnêtement pendant les 100 premières pages, je me suis vraiment demandée ou voulait nous emmener l'auteur. Malgré tout l'envie d'aller jusqu'au bout était présente.
Je ressors de  cette lecture avec l'envie de poursuivre la série avec quand même l'espoir que quelques petits détails que je n'ai pas aimé sois gommés.

Le récit par lui même m'a fait penser aux chroniques de San Francisco. Alors on est loin du style et de l'humour d'Armistead Maupin mais niveau structure ça y ressemble beaucoup. On suit une poignée de personnages qui gravitent les uns autour des autres. Les chapitres sont courts et les personnages tous attachants et drôle parfois a cause des situations cocasses dans lesquelles ils se retrouvent.

Il y a, comme je le disais précédemment, quelques petits points qui m'ont déplu :
Tout d'abord la lenteur. Je sais qu'il s'agit ici d'un premier tome et qu'il faut laisser a l'auteur le temps installée son intrigue mais j'ai quand même trouvé le temps un peu long.
Et puis la présence de sexe a gogo. Alors c'est sans doute du au fait que l'auteur et un homme et que les deux principaux personnages sont des hommes mais j'ai trouvé que tout ça manqué un peu d'amour et de sentiments.
Enfin c’était la première fois que je lisais Philippe Djian et je trouve son écriture agréable mais parfois un peu cru... Pas de doute possible, le message passe bien, car il ne passe pas par quatre chemins.

En tout cas je ne veux pas être trop sévère avec ce premier tome et je suis impatiente de découvrir la suite des aventures de cette famille plutôt déjantée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire