mardi 11 février 2014

Mysteries : Seule contre la loi

Résumé : 


Valeria se marie en un jour londonien traditionnellement pluvieux de l'automne 1875. Mais ce qui pourrait être l'un des plus beaux jours de son existence devient le début d'une longue quête pour la vérité... Notre héroïne abandonne son nom de jeune fille et devient Woodville. Mais Woodville n'existe pas ; c'est une identité d'emprunt pour occulter le véritable patronyme de son époux... On en perdrait son latin ! Pourquoi un tel mystère ? De faux nom en mort obscure d'une première épouse, la jeune femme va devoir affronter les démons du passé et faire toute la lumière, seule, contre la loi ! Ce récit implacable et palpitant nous entraîne au cœur d'un suspense particulièrement bien mené. Transcription fidèle du roman Seule contre la loi de Wilkie Collins, contemporain et ami de Charles Dickens, cette bande dessinée est une évocation particulièrement sensible du monde britannique de l'ère victorienne, entre révolution industrielle et monde traditionnel où la condition féminine est des plus complexes. Le riche appareil pédagogique, suivi d'un lexique BD complet, d'une bibliographie et d'une des auteurs, permettra de mieux comprendre la richesse de ce roman et les enjeux de son adaptation en bande dessinée.

Mon avis :










Magnard Casterman propose une collection de BD a petits prix et beaucoup de titres ont l'air intéressant. Aimant l'époque victorienne et Wilkie Collins j'ai eu envie de découvrir cet album en premier, curieuse de voir ce que pouvait donner une adaptation en bande dessinée du célèbre auteur anglais.




Alors on plonge directement dans une Angleterre pluvieuse a la fin du XIXe siècle.Valeria, l'héroïne principale du roman se marie avec a ses cotés très peu de proche car tous s'oppose a ce mariage. Quelques jours plus tard, elle apprend que son mari l'a épousé sous un faux nom? Qui est t-il vraiment et que lui cache-t-il? Elle va très vite le découvrir et tout faire pour rendre son honneur a son mari.

C’est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Elle est une forte femme, elle est déterminée et sait ce qu'elle veut. L’enquête est vraiment intéressante, mon seul bémol serait le personnage de Miserrimus Dexter qui je trouve est vraiment très caricatural et complètement tiré par les cheveux.

Coté illustration, cette BD est une vraie réussite. Elle reflète a merveille l’époque et l'Angleterre. Les tons choisi sont tous sombres et gris, cela donne un petit coté inquiétant qui est vraiment le bienvenue ici.
Coté mise en page, j'ai adoré la qualité du papier un peu brillant par contre (c'est la que je me rend compte que je vieillis), les bulles sont un peu petites et j'avais parfois du mal a lire le contenu.

En tout cas, je suis ravie de voir que cette édition est destinée aux collèges et lycée. Je trouve ça vraiment intéressant de faire découvrir des classiques aux jeunes en BD. Les classiques sont pas toujours abordables et peuvent vite décourager alors j’espère qu'avec une bande dessinée, la jeunesse aura envie de se pencher davantage sur les livres.

Moi en tout cas je ressors contente et conquise par ma lecture. C’est une très bonne découverte et il me tarde de découvrir le roman original.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire