dimanche 13 décembre 2015

Un héritage compromettant

Résumé : 


Carden posait la main sur la poignée de la porte lorsque la sonnette retentit pour la quatrième fois. Agacé, il tira le lourd panneau d'acajou vers lui, avec la ferme intention d'exprimer le fond de sa pensée à sa visiteuse. Mais en la voyant, il eut le souffle coupé. C'était sans conteste une vraie beauté, au charme exotique et aux courbes sensuelles. Qu'elle portât des vêtements usés et démodés n'entamait en rien l'impression de séduction qui se dégageait de sa personne. Grande, les yeux bleus, brune à en juger par les boucles qui s'échappaient de son bonnet délavé, elle était l'image même de la jeune femme de bonne famille, malmenée par la vie. Ses traits fins, délicatement sculptés, tranchaient avec un teint hâlé, qui ne faisait qu'ajouter à son ensorcelante beauté. Ses mains fines étaient tout aussi dorées. Et elle ne portait pas d'alliance.

Mon avis : 


Un héritage compromettant a été une lecture agréable et légère pour ce week-end ou j'avais envie de me détendre.

Seraphina s'occupe tant bien que mal de trois petites filles. Son mari, et les parents des enfants sont parti depuis plusieurs mois en exploration dans la jungle de Belize et ne sont jamais revenus. Un jour, elle reçoit une lettre et découvre que les petites ont de la famille a Londres. Ni une ni deux elles embarquent sur un bateau pour l’Angleterre et arrive chez Carden.
"Carden Reeves, vêtu d'un élégant costume gris, venait d'apparaître dans l'encadrement de la porte. Dieu qu'il était beau ! D'une beauté diabolique.
Il aurait fallu qu'il soit un saint pour ne pas essayer d'en tirer avantage.
Même les religieuses devaient le remarquer et l'admirer quand elles le croisaient dans la rue ! Le regard appuyé qu'il posa sur elle confirma ses soupçons : cet homme n’était pas un saint. La douce chaleur qui se répandit a cet instant dans son corps lui prouva qu'elle n'avait pas non plus l’étoffe d'une nonne
."
C'est un beau jeune homme, dandy, libertin et bien sur ils vont tomber amoureux..... Mais tout n'est pas si facile et ils vont se retrouver dans plusieurs situations délicate.
"- L’expérience m'a appris que les hommes ne font pas plaisir aux femmes par simple bonté d’âme, déclara-t-elle avec franchise. Ils sont généralement motivés par l'espoir d’être récompensés d'une façon ou d'une autre.
- Vous n'avez pas rencontré beaucoup de vrais gentlemen, n'est-ce pas ?
Seraphina le considéra un instant, puis se mit a rire.
- J'ai constaté que les gentlemen étaient les pires de tous. Leurs bonnes manières ne servent qu'a dissimuler leurs desseins et a donner le change.
- Des loups déguisés en agneaux, c'est cela ?
- Je trouve la comparaison excellente, monsieur Reeves.
- Carden, rectifia-t-il immédiatement.
"

La première moitié du roman est un peu longue, le roman traîne en longueur, et il y a peu d'action. Seraphina et les jeunes demoiselles s'installent chez Carden, ils se disputent, se chamaillent, ne sont pas d'accord. Comme dans beaucoup de romances, elle le trouve arrogant, lui la trouve séduisant et ne rêve que de la mettre dans son lit.... Bref le scénario classique. Pourtant la seconde moitié du livre se révèle plus intéressante et un intrigue autour des parents et du mari de Seraphina se met en place. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas tout révéler mais j'ai vraiment été captivé a ce moment la, jusqu'à la fin. Dommage que le début soit aussi long.

C'est une romance qui m'a plu, les personnages sont attachants et la lecture est agréable. Il ne faut pas s'attendre a de la grande littérature mais pour un week-end détente c'est un très bon choix.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire