mardi 10 juillet 2018

Little infamies / Histoires infâmes

Résumé : 

Au bout d’une route battue par les vents, quelque part en Grèce, il y a "un village tellement pauvre qu’il n’a même pas de nom." Sur la place aux pavés défoncés, vous croiserez sans doute Nectario, le coiffeur, dont le rêve le plus cher est de devenir dompteur d‘animaux ; le docteur Panteleon qui, à la place du diplôme de médecine qu’il n’a jamais obtenu, a accroché au mur de son cabinet un certificat de pêche, puisque personne n’est en mesure de faire la différence ; le pope, soucieux de ses fidèles fort peu fervents ; un visiteur aux cheveux gominés flanqués d’un orgue de barbarie ; ou encore un homme squelettique en costume de deuil élimé, arpentant les rues, le regard fou, une carabine à l’épaule. La pétarade d’un moteur attirera votre attention. Ce pourrait être le car, véhicule antédiluvien dont on vient de prolonger l’itinéraire jusqu’au village, ou bien l’oiselière dans son camion déglingué, ou encore le cirque ambulant avec sa femme tatouée et son véritable centaure.Installez vous au café, tenu par un géant au coeur tendre, et laissez ces hommes et ces femmes vous raconter les histoires du village. Ils vous parleront du tremblement de terre, de la visite de l’évêque, de la fête célébrant la fin des moissons. Mais au-delà des petits secrets et menus larcins, attendez-vous au pire…Avec chacune de ces Histoires infâmes, Panos Karnezis nous plonge dans un univers où se mêlent la farce et la noirceur, le grotesque et le sordide, le mystique et le réel. Comme dans les Diaboliques de Barbey D’Aurevilly, les personnages qui peuplent ce lieu sans nom semblent habités par une force presque satanique, la même qui déchaîne la nature hostile autour d’eux. Mais ce village qui ne compte plus assez d’âmes pour figurer sur les cartes officielles a-t-il jamais existé ?

Mon avis :

Envie d’un moment d’évasion en Grèce ? Histoires infâmes est fait pour vous.

Nous atterrissons dans un village reculé et isolé et suivons ses habitants aux fils de nouvelles. Les personnages et les situations loufoques vous feront forcement rire notamment le curé du village ou encore le docteur. Autant vous dire que vous allez rencontrer une belle brochette de personnages hauts en couleurs.

Certaines nouvelles sont courtes et ne font que quelques pages, d’autres sont beaucoup plus longues mais toute se savoure. Elles sont indépendantes les unes des autres même si on retrouve régulièrement certains personnages. J’ai donc picoré et lu ces nouvelles au gré de mes envies.

J’ai quand même un petit bémol concernant l’écriture et le style de l’auteur. J’ai lu ce roman en anglais, je ne sais donc pas ce que vaut la traduction française mais j’ai trouvé l’anglais assez complexe, avec des longues phrases et un style un peu ampoulé. Malgré tout c’est une très belle découverte et une chouette première rencontre avec l’auteur.

Lu dans le cadre des challenges : 
- Read in English
- Le temps à l'envers (2017/1900)

 

dimanche 8 juillet 2018

Le huitième envoyé

Résumé :

En tant que commissaire du gouvernement croate, un homme est envoyé sur une île isolée de la mer Adriatique en vue d'organiser des élections locales. Avant lui, sept autres personnes ont échoué dans cette mission. Il découvre ainsi les coutumes et traditions pour le moins farfelues des habitants. Roman lauréat de cinq prix littéraires en Croatie.
 

Mon avis :

J’ai posé mes valises en Croatie le temps de cette lecture et j’y ai rencontré des personnages pour le moins atypiques. Siniša doit se faire oublier : il avait un avenir prometteur en politique mais le camp adverse l’a piégé et son parti l’envoi en exil sur une île très lointaine : « - Tu as déjà entendu parler de Terzola ?
Siniša s’était certes attend à un tournant, mais pas aussi radical.
- Terzola ? Vous voulez dire, l’île ?
- L’île, l’île
- Qu’est-ce que j’en sais… Juste dans les mots croisés. Numéro douze horizontalement, en six lettres « Notre île habitée la plus lointaine. » C’est tout

Sa mission est de réussir à organiser des élections locales sur cette terre reculée mais la mission s’annonce on ne peut plus périlleuse. Il est le huitième envoyé et ses sept prédécesseurs ont échoué, la population locale parle un dialecte incompréhensible et puis il n’y a absolument rien sur cette île (pas de réseaux, pas d’internet, pas d’électricité…).

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, tout d’abord à cause du dialecte car est difficilement compréhensible a moins de lire certains passages à haute voix. Chapeau bas a la traductrice pour qui cela n’a pas du être facile. Ensuite à cause du langage parfois un peu cru de notre personnage. Mais très vite, passé ces deux barrières, je me suis prise au jeu et j’ai vraiment aimé cette lecture qui sort de l’ordinaire. Tonino fils m’a beaucoup plu, c’est un personnage sacrement drôle et tellement attachant. Dommage que la fin du roman ne soit pas plus favorable pour lui. 

Lu dans le cadre du challenge :
- Le tour du monde littéraire

samedi 7 juillet 2018

Les prières de sang

Résumé : 

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

Mon avis : 

Tout d'abord, je tiens à remercier Joël et les éditions Taurnada pour leur confiance et l'envoi de ce nouveau titre. Encore une fois ce partenariat m'a fait sortir de ma zone de confort : le côté fantastique n'est normalement pas trop mon domaine de prédilection et étant un peu trop terre à terre, j’apprécie peu ce genre de roman. Et pourtant, j'ai eu raison de suivre mon instinct et de craquer sur la couverture et la bande annonce car je serai passée à côté de ce très bon roman.

Il s'agit ici d'une suite mais ça ne m'a pas posé problème de commencer par celui-ci. On fait la connaissance d'Alan et de Mina qui enquête sur les phénomènes paranormaux. Une jeune femme leur demande de venir chez elle car elle a l'impression d'être entourée de présences. Ils découvrent alors une vieille armoire qui semble être la cause de tous ces phénomènes. Cette armoire va les emmener dans un monastère qui cache bien des secrets.

C'est un court roman, les chapitres se succèdent et le lecteur n'a pas une seconde de répit. Tout va très vite, le suspense est là et notre duo d'enquêteurs attachants. C'est une chouette découverte et maintenant il me tarde de découvrir La maison bleu horizon, qui comme je l'ai appris pendant ma lecture se déroule en partie à Villers-Bretonneux. Ce nom ne vous dit rien, c'est normal, mais moi ça me parle puisque c'est mon village d'enfance ! Mon grand-père y vit toujours d'ailleurs ainsi que la famille de mon mari et de nombreux amis.

jeudi 5 juillet 2018

The last anniversary

Résumé : 

One abandoned baby. Two sisters with a secret. One chance to rewrite the past.

Over seventy years have passed since sisters Rose and Connie Doughty found an abandoned baby near their home on the island Scribbly Gum. With no one to take care of it, Rose and Connie took the baby in as their own.

Since then the 'Munro Baby Mystery' has brought fame and fortune, putting Scribbly Gum on the tourist map, especially for the island's annual celebration.

But now, with Connie dead and outsider Sophie Honeywell about to move into her home, Rose begins to wonder if they made the right decision all those years ago. How much longer can they cover up the lie that has sustained their community for generations? And what other secrets are about to be revealed?

Mon avis : 

Quatrième roman de Liane Moriarty que je découvre et même si l’histoire est prenante, je suis un peu déçue par la fin car disons que j’espérais autre chose.

Tous comme les autres romans, on rencontre ici une multitude de personnages. Le point commun, ici, c’est qu’ils forment tous une famille. Il y a d’abord Connie et Rose, deux sœurs, qui ont aujourd’hui dépassé les 90 ans. Vient ensuite Enigma, un bébé qu’elles ont recueilli après la disparition d’Alice et Jack. Enigma a aujourd’hui, deux filles, qui elle-même ont des enfants. C’est donc quatre générations qui vivent sur une île et qui exploitent le business de la disparition d’Alice et Jack, et qui attire énormément de touristes.

On comprend très vite que Connie et Rose en savent beaucoup plus sur la naissance d’Enigma et sur ce couple de disparus. Aux fils des pages, on élabore toutes sortes d’hypothèses, et comme Liane Moriarty sait bien le faire on se laisse prendre par le suspense. Les chapitres sont courts et alternent entre les différents personnages. J’ai dévoré le roman et je m’attendais à une fin spectaculaire, une vraie fin digne de ce nom comme dans les autres romans de l’auteur et puis finalement, c’est retombé comme un soufflet. Mis à part ça, je me suis bien attachée aux personnages qui sont attendrissants et drôles. Et puis surtout, j’apprécie toujours autant le style et la plume de l’auteur. Il me reste maintenant The Hypnotist's Love Story dans ma PAL que j’ai prévu de lire pendant l’été.

Lu dans le cadre du challenge : 
- Challenge Read in English 2017-2018

mardi 3 juillet 2018

Swap Je voudrais un livre qui...


Voila un petit moment que je n'avais pas fait de swap et je suis contente d'avoir repris avec le swap Je voudrais un livre qui... organisé sur Livraddict par Mushroom_Hunting. J'étais en binôme avec
maelys_a que j'ai pu rencontré et avec qui nous avons échangé nos colis en main propre.

Le thème était au choix et j'avais voulu que ma swappée me fasse voyager. Pari tenu et surtout j'ai été très gâté :
- du bon chocolat Suisse (autant vous dire qu'il n'en reste presque plus).
- Un livre de recette du Vietnam (j'ai deja acheté quelques ingrédients pour commencer a tester des recettes cette semaine)
- Une gourde pour s'hydrater pendant le voyage et bien utile avec cette vague de chaleur qui nous touche en ce moment
- un tres beau sac en tissus et toujours utile 
- Un livre de ma wishlist : Le dieu des petits riens d' Arundhati Roy, un roman qui va m'emmener en Inde.
- Un livre que ma swappée a choisi de me faire découvrir : Rue des voleurs de Mathias Enard



Bref un grand merci a maelys_a et a Mushroom_Hunting.

lundi 2 juillet 2018

Crazy rich à Singapour / Singapour millionnaire

Résumé : 

Lorsque Rachel Chu débarque à Singapour au bras du délicieux Nicholas Young pour assister au mariage du meilleur ami du jeune homme, elle pense juste passer d’agréables vacances en amoureux. Mais Nick a omis de mentionner quelques petits détails… Sa maison familiale est un véritable palais, il est plus accoutumé aux jets privés qu’aux voitures, et surtout, il est l’héritier le plus convoité de toute l’Asie. Quant au mariage, c’est tout bonnement LE mariage de l’année ! Le séjour de Rachel à Singapour tourne au parcours du combattant, où aucune avanie ne lui sera épargnée. Sans parler de Madame-Mère, bien décidée à écarter définitivement la jeune professeur d’un monde auquel elle n’appartient visiblement pas…

Mon avis : 

Ce livre est dans ma PAL depuis très longtemps et à l’approche de sa sortie sur grand écran, je voulais à tout prix avoir lu le livre avant de voir le film.

On fait la connaissance de Rachel et Nick, un jeune couple qui vit à New-York. Nick propose à Rachel de passer l’été à Singapour ou il se rend pour le mariage de son meilleur ami. Ce sera également l’occasion pour la jeune femme de rencontrer l’entourage de Nick. Hors ce qu’elle ne sait pas c’est que Nick est issu d’une des familles les plus riches de Singapour et qu’elle se rend au mariage de l’année. Nick est aussi un très beau parti et beaucoup sont décidés à mettre des bâtons dans les roues de Rachel.

C’est un roman drôle, bien écrit que l’on savoure. Il nous livre un portrait très acide de la haute société asiatique. Les personnages sont multiples et si au début on est un peu perdu, on s’y retrouve très vite et on s’attache à eux : Rachel et Nick d’abord qui sont tellement mignons, Astrid qui est touchante ou encore Colin. A l’inverse, on adore en détester d’autres comme Francesca qui est la peste par excellence.

Préparer vous aussi à un dépaysement totale, on découvre une autre culture, des descriptions de mets culinaires tous plus succulents les uns des autres. Bref, vous aurez juste envie de réserver un billet d’avion pour Singapour pour découvrir ce lieu hors du commun.
C’est en tout cas pour moi une très belle découverte que je regrette de ne pas avoir lu plus tôt. Il me tarde de voir le film maintenant.

Lu dans le cadre des challenges : 
Tour du monde littéraire
- Des pavés sur la plage 2018 
- ABC 2018

lundi 25 juin 2018

Outlander, tome 3 : Le Voyage

Résumé : 

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l'éternel ennemi anglais, Claire Randall n'est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu'elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu'il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d'émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l'impossible : retrouver Jamie.

Mon avis : 



Voilà le pavé avec lequel j'ai passé mon week-end : 1013 pages dévoré en 48h c'est vous dire si j'ai aimé cette lecture ! J'ai retrouvé avec plaisir Claire et Jamie. J'avais adoré la saison 3 à la télévision et le livre est tout aussi génial !

Après la séparation à Culloden, on découvre les vies de Claire et de Jamie sur vingt ans. Jamie a passé plusieurs années cachés dans une grotte, puis en prison avant d'être libéré et travaillé comme palefrenier. Claire, a retrouvé Franck, a élevé Brianna et est devenue chirurgien. Puis à la mort de Franck, Claire et Brianna reviennent en Écosse et avec l'aide de Roger, entreprenne des recherches pour retrouver Jamie. Quand Claire apprend qu'il n'est pas mort, elle décide de tout tenter pour le retrouver. C'est à Édimbourg que tout commence....

Ah les retrouvailles tant attendues : déjà cette scène m'avait fait versé ma petite larme à la télévision et elle est tout aussi touchante a la lecture. On suit les aventures du couple à travers l’Écosse, puis sur le bateau en direction des caraïbes et enfin cette fin nous promet bien des intrigues aux États-Unis que j'ai hâte de lire.

Jamie et Claire sont toujours aussi touchants et attachants. 
Claire est déterminée, a une capacité à s'adapter incroyable et est une forte tête. "Tous les médecins détestent perdre un patient. La mort est l’ennemi, et lorsqu’un être sur lequel on veillait vous est arrache par les serres de l’ange noir, c’est comme une défaite sur soi-même. On est pris d’un sentiment de rage et d’impuissance qui va au-delà de la perte d’un être cher et de l’horreur de la fatalité. J’avais perdu vingt-trois hommes depuis l’aube. Elias n’avait été que le premier d’entre eux.
Plusieurs étaient morts pendant que j’épongeais leur corps ou que je leur tenais la main. D’autres étaient morts seuls dans leur hamac, sans même le réconfort d’une dernière caresse, d’un dernier regard de tendresse, parce que je n’en avais pas eu le temps. Je croyais m’être résignée à la dure réalité de cette époque, mais de voir un jeune marin se tordre de douleur entre mes bras tout en sachant qu’une simple injection de pénicilline airait pu le sauver rongeait mon âme
."
Jamie lui est courageux, drôle et je pense que toutes les lectrices succombent à son charme. Les personnages secondaires ne sont pas en reste : Brianna et Roger sont un peu rapidement tombés amoureux (mais bon pourquoi pas !) mais forment un très beau couple et j'espère vite les retrouver. 
"- Volontiers, mais pas avant d'avoir diné. J'ai une faim de loup !
Brianna se haussa sur la pointe des pieds, humant l'air qui venait de la cuisine.
- Qu'est-ce qu'il y a ce soir ? Du haggis ?
- Du haggis ? s'exclama Fiona. Non, mais je rêve ! Il n'y a vraiment qu'une Sassenach pour vouloir manger du haggis au printemps ! On n'en mange qu'a l'automne, quand on tue les moutons.
- Ah, je suis une Sassenach ? demande Brianna d'un air ravi.
- Pour ça, oui ! Une vraie dinde de Sassenach. Mais je vous aime bien quand même.
"
J'aime aussi beaucoup Jenny et son franc-parler ou encore le personnage de Fergus. Bref, vivement que je me plonge dans le tome 4 !
Lu dans le cadre des challenges :
- ABC 2018
- Des pavés sur la plage 2018


samedi 9 juin 2018

Outlander, tome 02 : Le talisman

Résumé : 

Là, elle révèle à Brianna l'incroyable secret qu'elle n'a jamais dévoilé depuis qu'elle fut retrouvée inanimée auprès d'un menhir, dans un ancien site mégalithique, après trois années d'une absence inexpliquée. Ce second volet des aventures de Claire Beauchamp à travers l'Histoire entraîne le lecteur dans le Paris du siècle des Lumières. Après avoir fui l'Ecosse où ils sont devenus hors-la-loi, Claire et Jamie, le jeune Highlander qu'elle a épousé, gagnent la capitale française à la rencontre de Charles-Edouard Stuart, le prétendant au trône d'Ecosse et d'Angleterre, venu solliciter l'appui de son cousin Louis XV. Leur objectif : décourager ses tentatives d'accession au trône qui, Claire le sait, marqueraient à coup sûr le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Le couple se lance alors dans une course effrénée pour modifier le cours de l'Histoire. Pour cela, il devra affronter un monde sans pitié où il ne pourra compter que sur lui-même et la force de son amour avant de découvrir, à ses dépens, qu'on ne joue pas impunément avec la destinée humaine.

Mon avis : 

Déjà conquise par la série télé et par le premier tome, je me suis précipitée sur ce second tome avec une grande impatience. En effet, j’avais adoré la deuxième saison de la série alors je savais d’avance que cette lecture serait un véritable coup de cœur. Je regrette juste d’avoir dû laisser Claire et Jamie qui me manque déjà mais j’ai heureusement prévu de lire les deux tomes suivants pendant l’été.

Claire et Jamie ont fui l’Écosse à la fin du premier tome et se retrouve donc à Paris. On se plonge dans ce Paris post révolution avec plaisir, on rencontre le roi et le faste de Versailles, on se plonge au côté de Claire à soigner des pauvres dans ce que l’on a du mal a appelé un hôpital aujourd’hui, et à leur côté on essaie à tout prix d’éviter le carnage de Culloden. On retourne en Écosse avec joie retrouver Jenny et Ian, et puis cette fin, cette séparation tellement émouvante.

Bref c’est plus de 900 pages se lisent en rien de temps tant on est pris par le suspense (suspense relatif puisque j’ai vu la série télé), l’ambiance, l’atmosphère et les personnages. Je me suis vraiment régalée. A nouveau j’ai remarqué que l’adaptions était vraiment fidèle à quelques détails près et certaines scènes se rejouées sous mes yeux à mesure de ma lecture.
Je suis définitivement conquise par cette saga qu’il me tarde de continuer.

Lu dans le cadre du challenge :
- ABC romance 2018