samedi 4 mars 2017

Le pavillon des Parfums-Réunis

Résumé :

Fleur-d'orchidée, Fleur-de-cattleya. Lotus-d'or, Emeraude... ces jeunes filles aussi belles qu'aimables et bien peu farouches font tourner la tête de tous les hommes qui tombent sous leur emprise. envoûtés par leur talent de poétesses et leurs charmes. Mélange de poésie, de raffinement et d'érotisme délicat, ces nouvelles des Ming nous entraînent dans un voyage sensuel et chatoyant.

Mon avis :

Direction l'Asie avec ce recueil de nouvelles classique. Elles ont toutes été écrites sous la dynastie Ming (1368 à 1644) et l'on découvre avec un oeil curieux la Chine de l'époque.

Ces nouvelles sont magnifiques, pleines de poésie :
"Degrés de jade, balcons sculptés, fleurs à éclore,
Qui lors de la rencontre étaient boutons encore ;
Leur gracieuse beauté ignore pluie et vent,
Attendant protection du Maître du printemps !

La lampe baisse, fond les volutes du parfumoir ;
Secoués, écran du lit, courtine d’ivoire...
Plaisirs d’amour au poisson dans l’eau se comprend :
Juste arrivé de-ci, de-là repart !

En intrus au sommet du Penglai pénétrant
Parmi pivoines et hibiscus avançant,
Je suis comme un papillon, de parfums voleur,
Qui tout le jour, vagabond, joue parmi les fleurs !"


Le thème de l'amour est le point central, avec une pointe d'érotisme pleine de pudeur :
"Quant à la félicité de ces deux jeunes époux, elle surpassait celle des paons dans les nues empourprées, celle des canards mandarins s’ébattant dans l'eau verte, et c'est encore peu dire !"

J'ai passé un merveilleux moment avec ce classique de la littérature chinoise.

Lu dans le cadre des challenges :
- Raconte moi l'Asie
- So Classic



Aucun commentaire:

Publier un commentaire