lundi 29 août 2016

Cyanure

Résumé : 


Quelques jours avant Noël, sa petite amie, Lisette Liljecrona, invite Martin Molin (collègue de Patrick Hedström) à venir passer le week-end avec sa famille sur la petite île de Välo en Suède.
L’idée ne l’enthousiasme guère et c’est à contrecœur qu’il accepte de l’accompagner. Ses appréhensions se voient confirmées lorsqu’il fait la connaissance des Liljecrona. Avec plus ou moins d’élégance, tous s’acharnent à obtenir les faveurs du patriarche dont la fortune s’élève à plusieurs milliards de couronnes. Cette course à l’héritage tourne court lorsque, le soir même, Ruben, déçu et furieux contre les membres de sa famille, affirme les avoir déshérités.
Gagné par son emportement, le vieil homme meurt soudainement, vraisemblablement victime d’un malaise cardiaque. Une tempête de neige fait rage dans la région et les hôtes sont dans l’impossibilité de regagner le continent. Martin prend alors la situation en main et constate que Ruben a été empoisonné. Personne n’a pénétré dans la maison, le meurtrier est donc forcément parmi les convives. En les interrogeant, le jeune policier tente avec peine de démêler les vieilles rancœurs familiales des pistes plus sérieuses.
Seul Matte, l’un des petits-enfants de Ruben, semble sincèrement affecté par sa mort. Comme tous les moyens de communication avec l’extérieur sont coupés, Martin se retrouve livré à lui-même face à sept suspects. Bientôt, un nouveau meurtre est commis. Le cadavre de Matte est retrouvé étendu dans sa chambre, une blessure par balle déchirant sa poitrine… Mêlant heureusement les influences de Conan Doyle et d’Agatha Christie, Camilla Läckberg nous offre dans ce spin-off une variation réjouissante et glaçante sur le roman policier classique.

Mon avis : 

J'entends beaucoup parlé de Camilla Läckberg depuis quelques temps mais je n'avais encore jamais lu un de ses romans. Cyanure étant très court, j'ai décidé de m'y plonger aujourd'hui, comme une entrée en matière avant d'attaquer sa grande saga dont les héros sont : Erica Falck et Patrik Hedström.

On ne peut pas dire que les  critiques soient très bonnes concernant ce roman et ne connaissant pas l'auteur je ne savais pas a quoi m'attendre. Le résumé parle d'influence d'Agatha Christie, et c'est vrai que pendant ma lecture j'y ai un peu pensé. Le huis-clos, la famille ou tout le monde cache des choses, l'enquêteur qui pose des questions, bref je dirais que c'est tout c'est petits éléments qui font que le roman tient la route car sinon je confirme que ce n'est pas le roman du siècle.

On fait donc la connaissance de Martin, un jeune policier, qui est invité dans la famille de sa petite amie. Scénario classique, un personnage meurt et le coupable est forcement dans la pièce. Il ne reste plus pour Martin de mener son enquête et de découvrir le meurtrier.
"Martin, qui se sentait de plus en plus frustré, commençait à se demander s'il était à la hauteur de la tâche. De nouveau, il regretta de ne pas avoir le soutien de Patrik Hedstrom. Il n'avait cependant pas le choix. Il se retrouvait avec cette affaire sur les bras et il ferait de son mieux. Dès qu'ils auraient rejoint la civilisation, il recevrait toute l'assistance dont il avait besoin. En attendant, il lui fallait seulement être maître de la situation et tout irait bien."
Je ne peux pas en dire davantage, mais j'ai beaucoup apprécier le retournement de situation finale, qui est pour le moins original.

Les personnages ne sont pas franchement attachants, mis a part, Martin et on se demande vraiment comment il a pu atterrir dans une famille pareil.
"Martin sentit une main sèche et ratatinée serrer la sienne. Celle ci contrastait fortement avec un visage si dépourvu de rides que sa peau paraissait tendue comme un tambour. Il était persuadé que s'il jetait un coup d’œil derrière ses oreilles, il découvrirait les cicatrices d'un certain nombre d'interventions chirurgicales. Heureusement, il réussit à s'en abstenir."
Par contre, j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, qui m'a donné vite envie de découvrir d'autres de ses romans.

Lu dans le cadre du challenge : 
- ABC policier, thriller

Aucun commentaire:

Publier un commentaire