mercredi 4 novembre 2015

Un été en vêtement de deuil


Résumé : 



Il découvrit alors une scène totalement différente de celle dont il avait l'habitude. Il en fut troublé comme s'il s'était égaré dans une autre maison. Trois lattes du plancher à l'endroit qui grinçait toujours avaient été enlevées, ménageant un trou rectangulaire d'où s'élevait une lueur qui éclairait le plafond. Inquiet à l'idée d'être englouti, il s'approcha craintivement et regarda dans le trou. Et il y découvrit un monde inimaginable pour lui.

Mon avis :


Voici une courte nouvelle qui commence comme un joli conte mais qui fait vite froid dans le dos. On y fait la connaissance d'un petit garçon Kiyoshi qui vit chez sa grand-mère. Celle-ci reste toute la journée alitée depuis la mort de son fils. 

Et puis dans une des dépendance vivent un couple, elle est la nièce de la grand-mère mais n'ont pas de bon rapport. Le couple a un petite fille qui se lit d'amitié avec Kiyoshi tandis que le couple espère une mort prochaine de la vieille femme pour toucher son héritage.

Kiyoshi, une nuit explore la maison et découvre un souterrain. C'est a partir de ce moment que le drame commence. "Quelqu'un marchait dans le couloir....Il avait l'impression d'entendre un bruit de pas sur le plancher. Était-ce une illusion ?... L'atmosphère paisible de la maison enveloppait son corps en sueur."

Avec cette nouvelle, je découvre Akira Yoshimura et j'ai vraiment beaucoup aimé son écriture. La nouvelle est construite de manière habile. Le suspense monte progressivement et le lecteur est un spectateur impuissant face aux événements tragiques qui se jouent. 

Lu dans le cadre du challenge :
- Raconte moi l'Asie.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire