vendredi 5 mai 2017

La photo qui tue

Résumé :

Un appareil photo d'occasion bien embarrassant, une antique baignoire en fonte d'où s'écoule du sang, un bus de nuit sans passager, un ordinateur démodé qui affiche des messages inquiétants, un souvenir rapporté de vacances...
Neuf histoires à glacer le sang, où la réalité la plus anodine glisse inexorablement vers le cauchemar.

Mon avis :

Je ne savais pas à quoi m'attendre avec ce recueil de nouvelles pour adolescents et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié ma lecture. 

Le livre débute avec la nouvelle La photo qui tue, qui donne son nom au recueil. C'est l'histoire d'un jeune garçon qui dégote dans une brocante un appareil photo d'occasion pour son père. Seulement, des que l'on prend une photo d'une personne celle-ci meurt. Cette nouvelle est vraiment bien construite et surtout la chute est fabuleuse et inattendue.
Vient ensuite Bain de Nuit, ou l'on fait la connaissance d'une jeune fille dont les parents chinent sans cesse des objets anciens pour leur maison. Jusqu'au jour, ou, ils ramènent une très vieille baignoire. Prendre des bains va très vite tourner au cauchemar pour notre jeune adolescente. Encore une fois j'ai aimé la chute.
Transport éclair, nous conte l'histoire d'un jeune garçon qui hérite de l'ordinateur d'un journaliste hippique décédé il y a peu. Cet ordinateur va s'avérer très étrange.
Le bus de nuit est certainement ma nouvelle préférée. Il s'agit de l'histoire de deux ados qui reviennent de soirée et n'ont pas de transports pour rentrer chez eux. Ils voient un bus de nuit et décident de monter dedans. Mais attention, il s'agit d'un bus bien particulier.
L'horrible rêve de Harriet, est l'histoire d'un cauchemar qu'une jeune fille est en train de faire. C'est une nouvelle qui fait froid dans le dos.
Peur, est sans doute la nouvelle qui m'a le moins plu. J'ai trouvé le personnage principal détestable et j'ai eu un peu de mal a saisir la fin....
Jeux vidéo est une nouvelle sans grande surprise car a la lecture du titre et des premières lignes, j'ai réussi à deviner ce qui allait se passer dans la suite de l'histoire. Un jeune homme postule pour une nouveau job est se retrouve dans un sacré pétrin.
L'homme au visage jaune, est une nouvelle vraiment touchante, d'un jeune garçon qui décide de se prendre en photo dans le photomaton d'une gare avec de prendre le train avec son oncle et sa tante. On découvre ensuite que le destin peut-être bien cruel et qu'il suffit de pas grand chose pour que tout bascule.
Enfin L'oreille de singe vient clôturer ce recueil avec humour. On découvre un couple de "bof" (désolée du terme mais je n'en trouve aucun autre pour les qualifier) en vacances à Marrakech avec leur fils. Lors d'une visite dans le souk, ils achètent l'oreille d'un singe qui est capable d'exercer quatre vœux. Seulement rien ne se passe vraiment comme prévu.

C'est encore un bon moment de lecture pour un roman d'Anthony Horowitz que j'avais découvert avec La Maison de soie.  

Lu dans le cadre du challenge :
- Bookineurs en couleurs #3.4 - NOIR

Aucun commentaire:

Publier un commentaire