samedi 21 janvier 2017

Le maître a de plus en plus d'humour

Résumé :


L'usine a fait faillite, maître Ding est licencié. À seulement un mois de la retraite, c'est tout un monde qui s'effondre. Mais il retrouve soudain sa joie de vivre grâce à une idée géniale. Oui, mais cette idée... ne serait-elle pas un peu criminelle ?

Mon avis : 

Je découvre Mo Yan pour la première fois avec ce court roman ou cette longue nouvelle qui m'a beaucoup plu.

On fait la connaissance de maître Ding, un vieil homme qui vient d’être licencié de l'usine ou il a travaillé toute sa vie. Il se met en quête d'un travail mais sous ses yeux, il découvre que la ville a changé, que son pays est différent et que c'est le profit qui règne maintenant. Lui vient alors une idée mais celle-ci lui semble un peu criminelle.... "Maître, je vais vous dire quelque chose de moche : vous ne souffrez pas encore de la faim, mais le jour où vous serez affamé, vous saurez que si l’on met dans la balance sa face et son ventre, c’est toujours le ventre qui l’emporte !"

C'est un récit écrit avec beaucoup d'humour et l'on découvre les mœurs de la société chinoise sous les yeux de Ding. "Il soupira en pensant à ces amoureux, c'était fatal qu'il en soit ainsi pour ce genre de couple; c'était un amour classique, très triste, comme les concombres plongés dans le pot de saumure : pas de trace de sucre, ils n'ont que le goût du sel." Ding est un personnage attachant, un peu naïf qui nous livre ses pensées et qui essaie de gagner sa vie comme il peut. Il m'a fait sourire, rire parfois dans certaines situations.

Lu dans le cadre des challenges : 
- Raconte moi l'Asie
- ABC 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire