dimanche 30 octobre 2016

Balades irlandaises

Résumé : 


C'est bien connu, les filles d'Irlande ont une sainte horreur qu'on leur marche sur les pieds ! Elles n'hésitent pas à parcourir la moitié du monde pour tomber amoureuses, à faire retapisser leur maison en rose sans en parler à leur mari, ou à le planter là pour partir en week-end entre copines !

Laissez-passer entrainer par ces quatre nouvelles fraiches et enlevées dans une sympathique escapade chez nos voisines les Irlandaises.

Mon avis : 


J'ai déniché ce recueil de quatre nouvelles chez emaus et pour être honnête avec vous chez un libraire, je ne l'aurai même pas regarder. Je l'ai donc acheté un peu au hasard et a cause de son titre : vivant depuis bientôt cinq ans en Irlande, c'était l'occasion de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas. Et j'ai passé un excellent moment ! Les quatre nouvelles sont fraîches et tournent autour de quatre couples avec beaucoup d'humour.

Thelma et Louise... et les Apollons de Cathy Kelly 
Deux copines partent en vacances aux États-Unis et font la connaissance de deux Apollons. Si la première craquent immédiatement, la seconde jeune femme se laisse séduire doucement car elle manque énormément de confiance en elle :
"Je mesure un mètre soixante-quatre, j'ai une silhouette toute en courbes (ce qui revient à dire que je n'aurai jamais besoin d'un Wonderbra de chez Marks & Spencer mais que je suis la candidate idéale pour leur culotte gainante) et ce genre de teint celtique qui fait si génial sur les Corrs mais pas si bien sur une femme aux pommettes moins saillantes. Mes cheveux sont mon meilleur atout, je pense : longs, ondulés et de la couleur du bronze en fusion, comme se plaît à le souligner mon père avec tendresse."
C'est une chouette nouvelle, l'histoire d'une belle rencontre.

Le vingt-huitième jour de Catherine Barry
Ah les hormones ! Toutes les femmes se retrouveront dans cette nouvelle. L'héroïne s'apprête à avoir ses règles et la journée du vingt-huitième jour est un cauchemar pour elle et son entourage.
"Je sais que j'ai le SPM. Je sais ce que c'est - Syndrome Prémenstruel. Je sais pourquoi ça arrive. Je sais tout à propos du déséquilibre hormonal. Mais tout le savoir du monde n'apaisera pas l'orage terrifiant qui menace notre domicile habituellement heureux. Je sais que ça passe et que je ne peux rien contre ce que je ressens. N'empêche, ça ne me supprimera pas mon envie de planter un couteau dans l’œil de Michael."
Catherine Barry nous raconte avec beaucoup d'humour cette journée cauchemardesque que toutes les femmes subissent (et d'ailleurs aussi un peu les maris !)

Week-end entre filles de Marisa Mackle
Cette nouvelle ressemble beaucoup à la première. C'est l'histoire d'une jeune fille qui attend que son fiancé rentre d'un séjour en Espagne avec ses copains. Elle s'ennuie chez elle et sa meilleure amie décident de l'emmener en week-end à Galway pour profiter. Forcement, ce week-end va se terminer par une rencontre.
"Jusqu'à présent, Emma avait toujours adoré dire ça aux gens. Je suis prise avait un petit coté réconfortant. Comme Je suis fiancée, ou j'ai déjà un petit ami..., mon copain et moi... Ou tout simplement Nous.
A présent, ça avait plutot un coté rebutant et ennuyeux.
Tout un coup, elle avait envie de crier quelque chose de complètement dingue du genre : Je suis libre ! Je suis prête ! ou bien Que touts les hommes célibataires présents dans le bar se lèvent !"

Un homme de terrain de Tina Reilly
C'est l'histoire d'une jeune femme qui s'ennuie avec son mari. En même temps, à la lecture du portrait du mari, vous comprendrez très vite pourquoi : c'est un syndicaliste qui remet tout au lendemain, qui ne fait rien dans la maison, qui adore parler de lui pour dire comment il est formidable et puis il est fou de sa mère !
Bref, elle va tout faire pour le faire réagir mais va vite s'en mordre les doigts. C'est une nouvelle vraiment très drôle.
"C'est Peter.
Il ne perd jamais, il trouve simplement un autre chemin pour atteindre la victoire.

Syndicaliste jusqu'au bout."

Bref, c'est un excellent recueil de nouvelles, dommage qu'ils soient si court car j'aurai bien continuer ma lecture un peu plus. En tout cas c'est 144 pages sont un vrai bonheur et pleines de légèreté qui font vraiment du bien.

Lu dans le cadre du challenge :
-ABC romance 2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire