dimanche 29 mai 2016

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

Résumé : 


Les hommes sont présents partout dans cet immeuble de femmes qui ont renoncé à eux. Dans leurs colères, leurs nostalgies, leurs rêves, leurs désirs… Quatre femmes d’âges et d’univers différents, pas des féministes acharnées : des amoureuses blessées qui se méfient désormais de l’amour et ont inventé une autre manière de vivre.
Juliette, une jeune locataire qui vient d’emménager, est séduite par leur complicité, leurs joies, leurs rires et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout abdiqué ! Son acharnement va-t-il ébranler les belles certitudes de ces farouches adeptes de la vie en solo ?

Mon avis : 

 Je participe au challenge "Livra'deux pour pal'Addict" et Carnetdelecture, ma binome, a donc choisit trois titres dans ma PAL qu'elle voulait me faire découvrir. L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, en fait partie. Je l'ai depuis très longtemps dans ma PAL, on me l'avait offert et je dois dire que le résumé de la quatrième de couverture ne me disait pas plus que ça..... C'est donc un peu a reculons que je débutai cette lecture et franchement, je n'aurai pas du avoir d'à priori car j'ai adoré. Donc un grand merci à Carnetdelecture pour cette découverte.

On fait donc la connaissance de Juliette, qui emménage dans un immeuble au cœur de Paris, dans un immeuble un peu spécial : il n'est occupé que par des femmes qui ont renoncé aux hommes. Jean-Pierre, le chat de Simone, et le seul mâle a être autorisé à pénétrer dans cet immeuble.

On va découvrir tour a tour ces femmes charismatiques qui ont toute une histoire, un passé diffèrent : Simone, qui a quitté sa région natale pour L'Amérique du sud. La-bas elle a rencontré, un homme, qu'elle pensait l'homme de sa vie, jusqu'à se qu'elle découvre qu'il l'a trompé. Giuseppina, la sicilienne (et non italienne attention !) qui s'est fait dicter sa vie par son père et ses frères et qui compte bien profiter de sa liberté, Rosalie qui vivait heureuse avec François qui est parti du jour au lendemain car il ne voulait pas d'enfants. Clara, qu'on connaît peu puisque c'est elle qui a laissé son appartement à Juliette pour partir en Inde. Et enfin, le personnage qui règne sur l'immeuble : La Reine, ancienne danseuse étoile au mille conquêtes, aujourd'hui vielle femme qui ne supporte pas que son corps change.

Bref, ce roman est un roman qui fait du bien. Qui donne le sourire et que l'on prend plaisir a lire. Il est bien construit et surtout très bien écrit. On le referme avec regret, car on voudrait rester a suivre ces petits bouts de femmes.

Je ne peux que terminer cette critique avec une citation. Il est d'ailleurs difficile d'en choisir qu'une seule tant le roman foisonne de petites pépites :
"Une vie sans hommes, c'est une vie sans sel, sans sucre, sans piment, sans miel."

Lu dans le cadre des challenges :
- Livra'deux pour pal'Addict
- ABC romance 2016

Aucun commentaire:

Publier un commentaire