mercredi 1 juillet 2015

Tuer le pere

Résumé :


Allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un joueur.

Mon avis :


Quand j'étais plus jeune, j'avais lu quelques livres d’Amélie Nothomb et j'avais été déçu, je n'arrivais pas a adhérer au style de l'auteur.

Et puis j'ai eu envie de réessayer une lecture, et j'ai choisi Tuer le père un peu au hasard et je suis vraiment surprise car c'est un gros coup de coeur. Je ne connais pas l'auteur tant que ça alors soit son style a évolué soit ce sont mes goûts en matière de lecture qui ont changé mais en tout cas je suis vraiment séduite.

La narratrice, l'auteur elle même s'interroge sur deux magiciens qu'elle rencontre : Joe Whip et Norman Terence. En a peine quelques pages, on retourne dans le passé, et l'on retrouve Joe, adolescent, qui ne connaît pas son père et dont la mère est plus préoccupée par trouver l'homme de sa vie plutôt que de s'occuper de son fils. Joe a donc un passe temps pour lequel il est doué : la magie. Il va faire la rencontre d'un homme qui l'incite a rencontrer le plus grand magicien de la ville : Norman. Ce dernier va prendre Joe sous son aile, lui enseigner son art, mais aussi l'accueillir chez lui et veiller sur lui comme un fils.

Amélie Nothomb nous emmène dans l'univers de la magie et les magiciens : "Le but de la magie, c'est d'amener l'autre à douter du réel". mais aussi de la triche :
" - De toute façon, dit Joe, la magie, c'est de la triche.
- Je ne suis pas d'accord. Il y a une différence fondamentale: la magie déforme la réalité dans l'intérêt de l'autre, afin de provoquer en lui un doute libérateur; la triche déforme la réalité au détriment de l'autre, dans le but de lui voler son argent.
" ou encore "Le magicien aime et estime son public; le tricheur méprise celui qu'il plume." On pourrait relever grand nombre de citations car j'ai trouvé ce roman relativement bien écrit.

Au delà de ça, le roman est aussi une belle réflexion sur la relation entre père et son fils :
"- Tu as peur de lui.
- Non. J'ai peur pour lui.
- Alors, il est ton fils.
"

J'avais lu que la fin était inattendue, et en effet j'avais imaginer tout sauf ça ! Amélie Nothomb prouve qu'elle a plus d'un tour dans son chapeau.


Lu dans le cadre du challenge :
- Le tour du monde en huit ans : la Belgique

Aucun commentaire:

Publier un commentaire