samedi 30 mai 2015

La bonne fortune de Monsieur Ma

Résumé :


A Shanghai, les Ma tiennent une librairie réputée que fréquentent aussi bien les intellectuels que les gens du quartier. Un soir de l’hiver 1962, monsieur Ma est arrêté et condamné à l’’emprisonnement pour activités subversives. Le jeune Huang décide de découvrir l’origine des ennuis des Ma. On murmure qu’il pourrait s’agir d’un livre, un roman étranger à propos d’un mystérieux docteur russe, Jivago.

Mon avis :


Voila un petit bijou méconnu qui a été un vrai bonheur a lire. J'ai découvert Qiu Xiaolong avec ce livre et une chose est sur, je vais me plonger sous peu dans ses autres romans. Ici le livre débute par l'arrestation de Monsieur Ma, en 1962, sous le yeux ébahis de tout son voisinage : "Les policiers étaient en droit d’arrêter quelqu'un sans donner d'explication ni montrer de mandat. C’était cela, la dictature du prolétariat. Les autorités du parti décidaient de tout, de toutes les affaires. Pas d'avocat, pas de jury, et pas de tribunal." C'est pourtant a priori un homme sans histoire. Il tient une librairie depuis plusieurs années avec son épouse. Huang Jialang, un jeune lecteur qui fréquentait la boutique des Ma décident donc de se renseigner : "Dans la librairie de monsieur Ma, il avait lu toutes les traductions disponibles en chinois des enquêtes de Sherlock Holmes, sans en acheter une seule. Considérant qu'il avait une dette envers Ma et pensant déceler quelque chose de suspect dans cette histoire, il vit la l'occasion de s'essayer au rôle de détective privé."
Il va vite découvrir que monsieur Ma est accusé de détenir un exemplaire du célèbre Dr Jivago. Il est donc pour ça condamné a 30 ans de prison.

La bonne fortune de monsieur Ma est une courte nouvelle, composé de deux chapitres. Le premier, je le disait, se passe en 1962 et le second en 1982, a la sortie de prison (avec 10 ans d'avance) de monsieur Ma. Je ne vous en dis pas plus sur le contenu de l'intrigue de peur de trop en dévoiler.
En tout cas, j'ai été charmé par la plume de l'auteur. On dévore cette nouvelle pour connaître enfin le fin moi de l'histoire. L'auteur nous fait également découvrir la dictature communiste de la Chine, la vie de ses habitants. C'est un beau coup de coeur que je vous recommande.

Lu dans le cadre des challenges :
- Week-end a 1000
- Le tour du monde en huit ans : la Chine
- Le challenge variété  : Un livre d'un auteur que vous n'avez jamais lu

Aucun commentaire:

Publier un commentaire