dimanche 23 août 2015

Une dernière danse

Résumé  :


Derrière les tours majestueuses de l'Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique histoire de la cité de Garcia Lorca et de la famille qui tenait les lieux. Soixante-dix ans plus tôt, le café abrite les Ramirez : trois frères qui n'ont rien d'autre en commun que leur amour pour leur sœur, Mercedes.
Passionnée de danse, la jeune fille tombe bientôt sous le charme d'un gitan guitariste hors pair. Mais tandis que l'Espagne sombre dans la guerre civile, chacun doit choisir un camp. Et la fratrie va se déchirer entre résistance, soumission au pouvoir montant, ou fuite. Happée par ce bouleversant récit de feu et de sang, Sonia est loin d'imaginer à quel point cette histoire va bouleverser sa propre existence...

Mon avis :


Il y a un petit moment que j'ai envie de découvrir les romans de Victoria Hislop et je suis, dans l'ensemble, plutôt contente d'Une dernière danse.

L'auteur nous emmène en Espagne, a Grenade. Le dépaysement est total : Flamenco, soleil, vieille ruelle, torero...... "Les deux femmes se repérèrent enfin en tournant à un angle pour se retrouver face à l’Alhambra, désormais délicatement illuminé. Malgré l’heure tardive – minuit passé – la douce lueur ambrée qui baignait l’édifice laissait presque croire que le soleil se couchait à peine. Avec ses nombreuses tourelles crénelées qui s’élevaient dans le ciel nocturne clair, la forteresse semblait tout droit sortie des contes des Mille et Une Nuits."
Bref notre héroïne, Sonia a tout pour passer un excellent séjour. Elle rencontre par hasard Miguel qui va lui raconter l'histoire de la famille Ramirez.

L'histoire de cette famille, est une histoire tragique pendant la guerre civile espagnole. L'auteur a très bien documenté son roman et l'on découvre, apprends beaucoup sur cette période. Par contre j'ai trouvé la narration assez longue, surtout les passages sur Mercedes et Antonio. Je pense que l'auteur aurait pu raccourcir son roman d'une centaine de pages.

J'ai malgré tout aimer découvrir cette famille espagnole que j'ai trouve très attachante, mais encore une fois, le secret qui entoure Sonia est prévisible des le début du roman. Bref ça n'a pas été une grosse révélation.

Une dernière danse a été donc une bonne lecture, mais je n'ai pas eu de véritable coup de cœur.

Lu dans le cadre des challenges :
- Des pavés sur la plage 2015 (Livraddict)
- Challenge PAVES 2015 - 2016 (Babelio)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire