vendredi 10 avril 2015

L'ennemi

Résumé :


La guerre - La Grande Guerre -, et la vie qui reprend. L'inhumanité des combats, le difficile retour à la vie civile, les souvenirs obsédants. Dans ces six nouvelles qui parurent après son exil aux Etats-Unis, l'auteur de A l'ouest rien de nouveau montre à quel point le militarisme et le nationalisme sont des machines à décerveler et à tuer et livre un réquisitoire sans didactisme et sans pathos contre la bêtise et l'inutilité de toutes les guerres.

Mon avis :


J'ai reçu ce livre en cadeau lors d'un swap et je dois remercier encore une fois ma très chère swappée (qui se reconnaitra) pour cette découverte merveilleuse. Comme quoi, entre lecteurs/trices, les conseils sont souvent très bons car de moi même, je ne serai jamais allée vers ce recueil de nouvelles et je serai malheureusement passée a coté de quelque chose.

L'ennemi est donc un recueil de six nouvelles qui ont toutes un thème en commun : la Première Guerre Mondiale. C'est forcement un sujet qui me parle puisque je suis originaire de la Somme, ou beaucoup de soldats ont perdu la vie. Je dois dire que j'ai été touché par ces nouvelles écrites par un allemands car finalement, peut importe la nationalité, tous ces jeunes gens ont vécu les mêmes choses : les tranchées, les blessures, la mort, les combats, la peur.....

L'écriture d'Erich Maria Remarque est fine et subtile et donne au texte une intensité. L'émotion est la et l'on referme ce recueil avec énormément de tristesse. Il n'évoque les choses qu'a demi-mot mais malgré tout on réalise toutes les horreurs de cette guerre. C'est un beau travail de mémoire pour ne pas oublier cette guerre qui se déroulé il y a cent ans.

Lu dans le cadre du challenge :
Variété 2015 : Un livre recommandé par un ami

Aucun commentaire:

Publier un commentaire