dimanche 26 avril 2015

J'aime les sushis, tome 1

Résumé :


Dingue de sushis depuis qu'elle en a découvert les saveurs subtiles, Hanayu n'a plus qu'une seule idée en tête : devenir une spécialiste de la découpe de poisson ! Même ses parents, pâtissiers de renom, ne pourront l'arrêter... Première étape de son projet : séduire Hayato, son camarade de classe, fils d'un maître sushi. Mais Hanayu ignore que ce dernier rêve d'ouvrir... une pâtisserie ?! Sushis et pâtisseries sont au menu de ce shôjo aussi pétillant que savoureux! Aux côtés de Hanayu, venez expérimenter les recettes les plus improbables, méli-mélo de sentiments amoureux et d'ambitions culinaires...


Mon avis :


Je me suis régalée (sans mauvais jeu de mot) avec ce premier tome de la saga : J'aime les sushis. Le scénario est vraiment mignon, c'est l'histoire d'une jeune fille, Hanayu, fille de pâtissier qui rêve de devenir maître sushis. Pour arriver a ses fins, elle décide de sortir avec une élève de sa classe, Hayato,  dont les parents sont eux même maître sushis.
"-Hanayu... Tu veux sortir avec Hyuga oui ou non ?
- Euh... Mais non pas du tout ! Je ne veux pas sortir avec lui... Je veux juste qu'il l'épouser !
- Ça revient au même !!
-Non ! Ça n'a rien a voir ! Tout ce qui m'intéresse, c'est d'intégrer une famille de maîtres sushi"


Ce premier tome a peu d'action, il s'agit vraiment ici d'un tome d'installation. On y découvre vraiment les personnages : Hanayu est une personnage assez typique des mangas, une jeune fille un peu déjanté, qui est prête a tout pour réaliser son rêve. Bien sur, elle éprouve un peu de culpabilité d'utiliser Hayato : "Hyuga Hayato... Le fils unique d'un célèbre maître sushi... Le dieu des sushis l'a placé sur ma route pour qu'il m'épouse ! ". Ce dernier justement, semble amoureux, calme et posé. Je crois que c'est le genre de personnage auquel je vais vite m'attacher.

L'histoire est vraiment drôle, les dessins m'ont moyennement plu mais n'ont pas gâché ma lecture. On rit des situations cocasses et l'on découvre une autre culture. La gastronomie a une place important, notamment vu l'aurait compris la confection des sushis. On y découvre les différents couteaux, le sujet de l'examen est le tranchage de concombre (40 tranches de 2 millimètres en 30 secondes, a vous de jouer).

Enfin avec ce premier tome, on se rends compte que sortir avec un garçon par intérêt c'est peut-être monnaie courante au Japon, pays ou certains mariages sont toujours arrangés. Hanayu découvre d'ailleurs que ses parents, très amoureux aujourd'hui, ne l'ont pas toujours été :
" - Vous vous entendez toujours aussi bien... Vous deviez déjà être très amoureux avant de vous marier...
- C'était un mariage arrangé. On ne te  l'avait jamais dit ?
- QUOI ?! Je... Je ne savais pas. Vous avez eu un coup de foudre a la première rencontre ?
- (le père) Hum... de mon coté oui, mais ...
- (la mère) Moi, pas du tout !
- Alors pourquoi as-tu accepté de l'épouser ?
- Parce qu'il était pâtissier."

Bref c'est un premier tome très prometteur et il me tarde de découvrir  la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire