mercredi 9 septembre 2015

Le jeu de l'amour et du hasard


Résumé : 


Peut-on épouser un inconnu ? Ce n'est pas l'avis de Silvia, promise à un certain Dorante qu'elle n'a jamais vu. Avant d'accepter ce mariage, elle décide donc de tester son prétendant sans se faire connaître : elle prendra l'identité et les attributs de sa servante Lisette, pendant que celle-ci se fera passer pour Silvia. Mais ce qui était une bonne idée se transforme en situation cocasse, puisque Dorante a lui aussi échangé les rôles avec son serviteur. L'entrevue des deux valets subitement élevés au rang de maîtres laisse présager de savoureuses répliques, mais pourra-t-elle changer la donne amoureuse de la pièce ? Rien n'est moins sûr, à moins que derrière les travestissements, l'amour ne finisse par reconnaître les siens...

Mon avis : 


Cette première rencontre avec Marivaux est un succès car j'ai adoré Le jeu de l'amour et du hasard.
C'est une pièce très drôle qui mêle quiproquo et jeu d'acteur.

On y fait la connaissance de Silvia, sur le point d’épouser Dorante, mais ils ne se connaissent pas et pour mieux s'observer et apprendre a se connaître, ils ont tous deux la même idée : de se déguiser et se faire passer pour leur servante / valet. C'est forcement très drôle de voir les domestiques qui surjoue leur rôle, et puis pour les deux aristocrates, c'est assez déstabilisants. Le père et Mario, le frère de Silvia, sont au courant de la supercherie et bien sur ils ne perdent pas une miette.

C'est une pièce tellement drôle qu'elle se lit très vite, la plume de Marivaux est aussi très belle et n'a pas pris une ride ce qui rend la pièce très fluide a la lecture bien sur la voir jouer et bien mieux.

Dans la foulé, j'ai donc visionné sur youtube, la pièce mise en scène par Galin Stoev en 2011 a la Comédie Française avec les merveilleux avec Léonie Simaga et Alexandre Pavloff qui interprètent a merveille Silvia et Dorante.

Si au départ, je m'attendais a une version plus traditionnelle avec de beaux costumes d'époque, j'ai aimé par la suite la modernité et le jeu des acteurs est tellement bon que je me suis vite laissée séduire.


La première partie est disponible ici :



Lu dans le cadre du challenge :
- Challenge des adaptations

Aucun commentaire:

Publier un commentaire