dimanche 6 septembre 2015

La femme de Gilles

Résumé : 


Elisa est la femme de Gilles. Elisa aime Gilles. C'est son homme, celui dont elle attend le retour chaque jour, celui pour lequel elle travaille dur dans la maison, celui dont elle est à nouveau enceinte, celui au bras duquel elle regarde le soir tomber sur leur petit jardin d'ouvrier. Quand elle comprend qu'il s'est mis à en aimer une autre, elle ne peut que se taire, souffrir, attendre et espérer. Jusqu'à ce que ça finisse. Bouleversant par sa simplicité douloureuse, sa langue limpide et sa sensualité retenue, ce roman illuminé par le personnage inoubliable d'Elisa s'immisce dans le cœur insondable des passions.

Mon avis : 


Quel plaisir de retrouver la plume de Madeleine Bourdouxhe. La femme de Gilles est un vrai coup de cœur, un livre qui est bouleversant.

On fait la rencontre d'Elisa qui aime son mari et dont la vie est rythmée autour de lui. Nous sommes dans les années 30, ils sont parents de jumelles et Elisa est enceinte de son troisième enfant. Et puis un jour, tout bascule, Gilles tome amoureux de la sœur d'Elisa, Victorine, jeune fille sensuelle. Gilles aime donc sa femme mais aussi la sœur de celle-ci, il est possessif et refuse que Victorine voit d'autre homme, tandis que la jeune fille est volage et ne souhaite juste que profiter de sa jeunesse.
Elisa quand a elle, patiente, écoute les confidences de Gilles, a perd de le perdre, souffre en silence et continue malgré tout d'aimer son Gilles : "Il était a elle cet homme-la.... Et elle l'aimait au point que, tout de même, elle avait bien le droit de le défendre, de le garder, a elle... a elle... Et rien n'y ferait... personne d'autre n'avait le droit... pas même lui de se détacher d'elle... Quoi qu'il arrivât, quoi qu'il fut arrivé, il ne fallait pas faire d’éclat. Seulement veiller, et n'agir qu'en de petits actes subtils, et garder intact cet amour autour de lui, et auquel il reviendrait : elle l'aimait, on n’échappe pas a un tel amour..."

C'est un roman magnifique, l'écriture y est pour beaucoup, mais pas seulement. L'atmosphère est lourde et pesante, on souffre avec Elisa, on souffre avec Gilles qui est lui aussi malheureux et on plonge dans les années 30. C'est un roman que je vous recommande.


Parlons maintenant de son adaptation sur grand écran qui est a la hauteur du roman.

On retrouve ici la lenteur du roman, peu de dialogue, tout est dans le jeu des acteurs.

 Emmanuelle Devos et Clovis Cornillac sont excellents dans leur rôle respectif.

Le film est très fidèle au roman, seul une ou deux scènes ont été supprimé mais n'enlève rien au récit.

J'ai quand même un bémol : la musique qui ne colle vraiment pas avec les images.

 Je vous recommande en tout cas de lire d'abord le livre pour apprécier davantage le film.


Lu dans le cadre du challenge : 
- Challenge des adaptations

Aucun commentaire:

Publier un commentaire