samedi 7 juillet 2018

Les prières de sang

Résumé : 

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

Mon avis : 

Tout d'abord, je tiens à remercier Joël et les éditions Taurnada pour leur confiance et l'envoi de ce nouveau titre. Encore une fois ce partenariat m'a fait sortir de ma zone de confort : le côté fantastique n'est normalement pas trop mon domaine de prédilection et étant un peu trop terre à terre, j’apprécie peu ce genre de roman. Et pourtant, j'ai eu raison de suivre mon instinct et de craquer sur la couverture et la bande annonce car je serai passée à côté de ce très bon roman.

Il s'agit ici d'une suite mais ça ne m'a pas posé problème de commencer par celui-ci. On fait la connaissance d'Alan et de Mina qui enquête sur les phénomènes paranormaux. Une jeune femme leur demande de venir chez elle car elle a l'impression d'être entourée de présences. Ils découvrent alors une vieille armoire qui semble être la cause de tous ces phénomènes. Cette armoire va les emmener dans un monastère qui cache bien des secrets.

C'est un court roman, les chapitres se succèdent et le lecteur n'a pas une seconde de répit. Tout va très vite, le suspense est là et notre duo d'enquêteurs attachants. C'est une chouette découverte et maintenant il me tarde de découvrir La maison bleu horizon, qui comme je l'ai appris pendant ma lecture se déroule en partie à Villers-Bretonneux. Ce nom ne vous dit rien, c'est normal, mais moi ça me parle puisque c'est mon village d'enfance ! Mon grand-père y vit toujours d'ailleurs ainsi que la famille de mon mari et de nombreux amis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire