samedi 17 décembre 2016

Chanson douce

Résumé : 


Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

Mon avis : 


J'espère qu'en ce moment, vous n'êtes pas à la recherche d'une baby-sitter pour s'occuper de vos enfants.... Si c'est le cas, je ne vous recommande vraiment pas la lecture de ce roman. Pour les autres par contre, qui n'aura pas encore lu le dernier roman de Leïla Slimani, je vous invite de le découvrir. Le prix Goncourt est ici entièrement mérité car Chanson douce est magnifiquement bien écrit.

C'est un roman pesant, lourd, dérangeant et des les premières lignes, nous sommes plongés dans l'horreur. Puis, on retourne en arrière et l'on découvre peu à peu les personnages et surtout comment ils en sont arrivés là. Myriam et Paul sont parents de deux enfants en bas-âge. Myriam n'en peu plus de rester chez elle et décide de reprendre son activité professionnelle. C'est l'occasion aussi pour le couple de davantage s'épanouir, ils gagnent plus d'argent, ont une vie sociale active, sortent, invitent, partent en vacances.... Tout ça ne serait possible sans Louise, leur nounou qui est une perle : elles s'occupent parfaitement des enfants et en plus, range la maison, cuisine de merveilleux petits plats... Mais peu à peu, l'engrenage de la dépendance se resserre autour des personnages.

C'est un court roman, dont on ne ressort pas indemne. On ne peut qu'être touché par cet horrible drame et forcement on se pose des questions : est-ce que ce drame aurait pu être évité ? Les personnages sont très bien décrit mais l'auteure ne révèle pas toutes les clefs de l'intrigue et laisse une part de mystère au lecteur. Chacun interprétera le geste fou de Louise à sa manière. J'aurai sans doute aimé en lire davantage : Louise va t'elle s'en sortir, va t-elle devoir faire face à un procès, comment explique-t-elle ce geste. Tout ça reste sans réponse et c'est au lecteur d'imaginer la suite.

J'ai sorti ce roman de ma PAL grâce à une lecture commune organisée sur Livraddict par Anaverbania et je l'en remercie.

1 commentaire:

  1. J'ai trouvé aussi que c'était un bon roman, mais je suis un peu moins dithyrambique que toi ; j'ai eu de mal à éprouver quoi que ce soit en raison, je pense, de l'écriture froide et détachée.

    RépondreSupprimer