dimanche 19 juin 2016

Tsukushi

Résumé : 


Lors de la fête qui Souligne le treizième anniversaire de sa fille Mitsuba, Yûko découvre une boîte d'allumettes décorée d'une image de tsukushi. Cette figure symbolique, qu'elle trouve "artistique et érotique", sera le déclencheur d'une série de révélations qui pourraient compromettre l'existence de Yûko et la sérénité de son sentiment familial. Est-il possible que. derrière le rideau de son mariage, "l'apparence d'être un couple importe plus que l'amour" ? Trahisons, doubles vies enfouies dans un silence impénétrable risquent bientôt de bouleverser sa vision du bonheur et le cours de sa vie.

Mon avis : 


Tsukushi  est un beau roman d'Aki Shimazaki mais celui-ci m'a un peu moins touché et ému que les autres tomes de la saga.

On y fait la connaissance de Yûko qui représente la famille idéale. Elle a épousé un bel homme et riche héritier, ils ont une fille et vivent dans une très belle maison.
C'est une question de priorité . "L'amour ou les convenances. Pour eux, l'apparence d'être un couple importe plus que l'amour."
Pourtant, toute leur vie est bâtie sur des mensonges et des non-dit qui vont tous venir bouleverser l’existence de Yûko.

C'est un roman touchant mais qui m'a moins plus car j'ai eu beaucoup de mal à apprécier l’héroïne. Je l'ai trouvé extrêmement indécise au début du roman pour se choisir un mari puis ensuite je n'ai pas réussi à l'apprécier. Elle m'a semblé effacé et pas assez sur d'elle. Malgré tout le roman est habilement construit et l'on apprend petit à petit toutes ses révélations.

Lu dans le cadre des challenges : 
- Objectif du mois
- Raconte moi l'Asie, 2e session

Aucun commentaire:

Publier un commentaire