lundi 28 octobre 2013

Kiss,Kiss

Résumé :


Les histoires qu'invente Roald Dahl, on a envie, après les avoir lues, de courir les raconter à tout le monde. Comme si on les avait vécues ou révées soi-même. Au service de cette suite de situations plus ou moins macabres, Roald Dahl met une chatoyante érudition. Qu'il nous parle, juste le temps quil faut, de chirurgie, de meubles d'époque, d'apiculture, de musique, de métempsycose ou de braconnage, qu'il emprunte le style " cinéma " ou qu'il pastiche Voltaire, c'est toujours avec le même souci du détail, le même sérieux pince-sans-rire, le même humour noir déguisé.

Mon avis :


C'est lors de mon séjour en France que j'ai trouvé cette vieille édition de Kiss Kiss dans un emmaus. J'aime y dénicher de vieux livres et leur donner une seconde jeunesse. Alors après un bon nettoyage, et une couverture plastifiée pour la consolider, le voici tout propre.
Roald Dahl, je le connaissais pour ces romans jeunesses alors j’étais impatiente de découvrir ces nouvelles pour les adultes.

Kiss Kiss en compte onze, alors comme toujours dans un recueil de nouvelles on a toujours des préférences pour l'une ou pour l'autre mais ce que l'on peut remarquer ici c'est qu'elle sont toutes a égalité. Ce que je veux dire par-la, c'est qu'elles sont toutes très bien écrites, documentées (William et Mary pour les termes de chirurgie ou Gelée royale et toutes les informations sur les abeilles....).

La Logeuse est une de mes préférées, je l'ai étudié au lycée pendant mes cours d'anglais. On y sent la tension qui monte progressivement. J'ai beaucoup apprécié aussi Un beau dimanche et Madame Bixby et le manteau du colonel ou j'ai beaucoup ri. Dans ces deux dernières nouvelles l'auteur exploite le thème de "l'arroseur arrosé" car a chaque fois le personnage central essaie de rouler les autres dans la farine mais ça se retourne toujours contre lui.

D'autres nouvelles sont plutôt inquiétant comme William et Mary ou Gelée Royale voir dérangeante avec Cochon. Mais avec ce recueil et surtout l’écriture de Roald Dahl vous êtes toujours certain de passer une très bon moment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire