samedi 7 mars 2015

Apres l'orage

Résumé :


Un garage au milieu de nulle part, province du Chaco, nord de l’Argentine. La chaleur est étouffante, les carcasses de voiture rôtissent au soleil, les chiens tournent en rond. Le Révérend Pearson et sa fille Leni, seize ans, sont tombés en panne ; ils sont bloqués là, le temps que la voiture soit réparée. El Gringo Brauer s’échine sur le moteur tandis que son jeune protégé Tapioca le ravitaille en bières fraîches et maté, et regarde avec curiosité ces gens si différents qui lui parlent de Dieu.
Dans ce huis clos en plein air, le temps est suspendu, entre-deux, l’instant est crucial : les personnages se rencontrent, se toisent, s’affrontent. C’est peut-être toute leur vie qui se joue là, sur cette route poussiéreuse, dans ce paysage hostile et désolé, alors que l’orage approche.
Selva Almada signe ici un premier roman époustouflant de maîtrise, avec une prose sobre, cinématographique, éminemment poétique.

Mon avis :

J'avais repéré ce titre a sa sortie, le résumé était plutôt prometteur, et puis un voyage en Argentine, ça ne se refuse pas. Après lecture, je suis partagée.

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Selva Almada, la tension qui s'en dégage, ce huis-clos pesant entre ces quatre personnages. Par contre, j'ai l'impression de ne pas en avoir saisi le message. Ou l'auteure voulait en venir ? Pourquoi cette fin ? Quel est le message ? Je reste avec plein de questions et la frustrante sensation d'être passé a coté de quelque chose.

En tout cas, une chose est sur, Selva Almada est une auteure a suivre.


Lu dans le cadre du challenge :
Variété 2015 : Un livre écrit par un auteur avec les mêmes initiales que vous

Aucun commentaire:

Publier un commentaire